Une semaine en Enfer !!!!

Une semaine en Enfer !!!!

Freeletics : I’m a FINISHER !

Pour conclure un programme d’entrainement Freeletics, la 15ème et dernière semaine est un peu spéciale, c’est la HELL WEEK. Pendant 7 jours il faut faire 2 WOD par jours, autant dire que la sueur va couler à flot !hell week

Ma première HELL WEEK

Pour être sûr de bien transpirer, ma « semaine d’Enfer » a débuté le 1er août, avec une canicule encore bien présente. Heureusement, j’étais en vacances et j’avais la piscine juste à côté pour aller refroidir la « machine ».

piscine
Le principe est simple, on a la journée pour faire les 2 séances prévues par le coach. On peut même les enchaîner si on se sent suffisamment en forme. Personnellement, j’ai coupé ma journée en 2, un WO le matin et un WO le soir. Généralement après le couché du Soleil pour avoir un peu de fraîcheur. Quand j’ai découvert le programme de ma Hell Week et en particulier la première journée, je me suis dit « Ouch, ça va être dur ! » En effet, pour ouvrir les festivités j’ai eu le droit à des Dieux plutôt costauds :
KRONOS, soit 100 pompes, 200 situps, 300 squats, 200 levés de jambes et 100 tractions,
– et le célèbre APHRODITE (voir mon précédent article sur la méthode Freeletics pour en voir le détail).
Mise à part cela , seules mes journées J5 et J6 ont été vraiment éprouvantes. En J5 j’ai eu KENTAUROS et APOLLON. Ces WO sont longs (35 à 40 minutes chacun à  mon rythme) et comptent notamment à eux deux 315 burpees. En J6 le coach m’avait prévu 2/3 DIONE strenght et une série d’exercices : 10 burpees / 25 Squats / 25 levés de jambes. Il arrive en effet qu’un des WO soit un groupe d’exercices et non pas une séance prédéfinie. Pour ce qui est du DIONE strenght (strenght -> travaille de la force) le plus difficile pour moi est la combinaison des toes to bar et des jackknives qui vous mettent les abdos en feu !

LE BILAN

Au final, ces quinze semaines de programme sont plus que satisfaisantes. Je sens vraiment la progression à la fois sur ma condition physique, mon endurance et sur ma capacité à enchaîner de longues séries d’exercices tels que les burpees et les tractions. Je trouve que le coach virtuel est vraiment bien géré. Sortant de la méthode Fysiki, le concept de Freeletics me convient beaucoup plus. Je ne me suis jamais ennuyé. Je n’ai jamais trouvé d’excuses (NO EXCUSES !!!) suffisamment valables pour ne pas faire mes entraînements, ce qui avant m’arrivait très régulièrement. Je me suis même permis de dire au coach en fin de Hell Week que cela avait été « Trop facile ». Ainsi je repars sur un nouveau programme avec une augmentation de la difficulté dès le début. Et ce coup-ci, j’ai opté pour des séances uniquement « Force », car elles travaillent déjà bien le cardio et je souhaite un entraînement axé sur une prise de masse musculaire.
Au-delà de l’aspect sportif, l’aspect « réseau social » est un réel plus pour la motivation. Dans l’application, sur le site ou sur Facebook, il y a toujours quelqu’un pour vous encourager, vous motiver et parfois vous défier. Certains « Free athlètes » ou FA (terme utilisé pour s’adresser aux personnes de la communauté Freeletics) se lancent des petits ou grands (voir très grands) défis. Par exemple, en fin d’été une équipe allemande s’est lancée dans le défi Bulldog, c’est-à-dire réaliser tous les « Dieux » en version standard en 24 h !!! Un truc de fous !

8 réactions au sujet de « Une semaine en Enfer !!!! »

  1. Salut et bravo pour avoir terminé les 15 semaiens Freeletics.

    Personnellement je suis en train de chercher des retours d’expérience car j’ai toujours des doutes sur ce type d’appli/programme. Mais j’avoue que Freeletics me fait de l’œil depuis quelques temps quand même … J’ai juste un peu peur de pas tenir le coup.

    As-tu constaté de réels changements physique tels qu’on peut les voir dans les vidéos « avant/après » sur leur site ?
    En dehors des changements visibles, je suppose que tes performances cardio et athlétiques sont bien meilleures ?

    1. Salut !
      Pour en avoir tester quelques uns, le programme Freeletics est celui qui me convient le mieux à ce jour. C’est celui qui réussit à me garder motivé.
      Visuellement j’ai un peu évolué. Étant déjà très sportif et faisant attention à ce que je mange, les changements d’aspect ne sont pas énormes.
      J’étais déjà un peu « dessiné » avant de commencer. Aujourd’hui je le suis davantage mais pas dans les proportions d’un Levent OZ non plus ! En même temps je ne partais pas d’aussi loin, je n’avais pas de kilos à perdre.
      Au niveau athlétique cela m’a beaucoup apporté autant en cardio qu’en force. J’arrive au bout de mon deuxième programme et je vais signer pour un troisième.
      Je reste à ta disposition si tu veux des précisions,
      Franck

      1. Merci pour ta réponse.

        Je pense que je vais tester ça.
        Je ne cherche pas à devenir M. Muscle (sinon je serai parti soulever de la fonte, c’est plus rapide) mais j’aimerai être un peu plus dessiné et gagner en force. Si en plus je peux améliorer mon cardio, c’est cool.
        On verra bien ce que ça donne.

        Quoi qu’il en soit, tu as eu des résultats ce qui montre que ce n’est pas (que) du marketing.

        Je vais commencer en Janvier (là c’est vraiment pas la bonne période pour me lancer là dedans) et j’espère tenir le coup et finir le programme.
        Peut-être que je reviendrai te faire part de mon avis… 🙂

        Merci encore de ta réponse.

        1. Oui, n’hésite pas à revenir me donner ton avis ! Donne moi ton pseudo Freeletics quand tu seras inscrit, je te suivrai dans l’application.
          A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.