Trail … première expérience de course sur longue distance !

Trail … première expérience de course sur longue distance !

Le Trail … mais qu’est-ce que c’est ? (si jamais tu ne sais pas encore)

La course à pied, on peut trouver ça rébarbatif. « Courir pour courir, rien de très motivant » vous dirons ceux qui sont en manque d’intérêt pour cette activité.
Alors, sans être fan de running, j’aime bien aller courir une heure de temps en temps. Ça me vide la tête, je suis tout seul dans ma bulle. A côté de cela, j’adore la randonnée. Et bien le Trail, c’est un peu la combinaison des deux. Tu cours sur les sentiers de randonnées, avec donc plus ou moins de dénivelé et dans des paysages naturels.

Première expérience de Trail : prélude

Il y a déjà quelques années que cela me tente. Au début de cet été 2016 j’ai eu l’occasion de faire une sortie de 33 km, essentiellement sur route et sans dénivelé avec des amis. C’était pour moi un avant-test pour me situer et voir comment je me sentais sur une très longue durée. Jusque là, je n’avais jamais couru plus d’1h45.
Cette fois ce fut 3h30mn d’efforts, après lesquels j’en ai conclu que j’étais prêt, mentalement du moins, à me lancer sur un premier Trail. En parcourant le calendrier des courses de ma région, j’en repère une « parfaite » : à côté de chez moi, de distance moyenne et en fin d’été. Me voici alors inscrit au THK 54 km ou Grand Trail du Haut-Koenigsbourg.profil_thk


Préparation et préparatifs

Vu la performance visée, je me dis qu’avec les 10 semaines qui me sépare de la course j’ai tout le temps nécessaire pour me préparer physiquement. Au final je serai moins assidu que prévu sur mes sorties, sans que ce soit catastrophique non plus. Je compense en faisant du vélo et quand le jour J arrive je me sens prêt.
Ce genre de course nécessite une préparation mais aussi du matériel. On est parti pour plusieurs heures de course, il est impératif d’avoir une tenue dans laquelle on se sent bien : short, cuissard, t-shirt, chaussettes, casquette (ou tout autre couvre-chef) et CHAUSSURES !
En plus de tout cela, comme on est en semi-autonomie, il est conseillé (voir obligatoire selon les organisations) d’emporter :

  • une réserve d’eau
  • une réserve alimentaire
  • un gobelet (car non fourni aux ravitaillements)
  • une couverture de survie
  • une frontale
  • un téléphone
  • un coupe-vent
  • et à cela on peut ajouter de quoi faire un strap, du change, … à garder à l’esprit qu’il faut le porter.thk_parcours


Et c’est parti pour 54 km !

Le départ est donné à 07h00. Les 2 premiers kilomètres me servent d’échauffement, on est sur du plat et il y a beaucoup de monde. J’accélère progressivement et première « erreur » de débutant, je prends mon rythme comme pour une sortie d’1h30. Par conséquent, arrivé au premier ravitaillement (KM 17) j’ai déjà mal aux cuisses. Je repars plus doucement et poursuit jusqu’au deuxième ravitaillement (KM 30). Là, le redémarrage est plus difficile avec directement une grosse montée. Autant jusque là il y avait toujours plein de coureurs autour de moi, mais sur le dernier tiers de la course je serai seul à plusieurs reprises. Une douleur aux genoux commence à se faire persistante et à être très gênante sur les portions descendantes.
Je parviens au dernier ravitaillement, au pied du Haut-Koenigbourg, et j’y retrouve un ami qui a la gentillesse de m’attendre pour repartir. On traverse le château, accueillis par le personnel en tenue d’époque. Puis on amorce la dernière descente sur dix kilomètres. Impossible de courir, les genoux sont trop douloureux. Je traverse la ligne d’arrivée au bout de 8h58 d’efforts, malgré les douleurs, l’absence de stratégie et les erreurs, j’ai réussi mon premier Trail, je suis « finisher » et j’en suis fier !

thk

Bilan d’après course

La principale leçon retenue sur cette première course sera qu’il faut une stratégie de course. Je suis parti un peu trop tranquille dans mon esprit et je l’ai payé sur le dernier tiers de la course.
Le deuxième point, ce sont les chaussures. J’ai couru avec des chaussures mixtes running/trail et ce ne fut pas un choix judicieux, ma douleur aux genoux y est sûrement due en partie.

Donc le prochain Trail, ce sera avec des chaussures choisies « sur mesure » en magasin spécialisé et je ferai une petite stratégie de gestion de ma course.
D’ailleurs le rendez-vous est déjà pris, ce sera le 23 octobre 2016 (c’était hier !!!) au Belfortrail !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.